Page d'accueilAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
La place d'affaires de la construction
sur Internet
 
Les mises en chantier d'habitations au Canada continuent de varier selon les régions en mai
 
OTTAWA, ON, le 8 juin 2020
 
Le Relevé des mises en chantier et des achèvements (RMCA) de la SCHL pour le mois d'avril a été réalisé dans chacune des provinces, sauf au Québec, à la suite de l'introduction de mesures liées à la pandémie dans la province à la fin mars. La construction résidentielle au Québec a repris le 20 avril. Nous avons recommencé à réaliser le RMCA pour le Québec en mai. Le présent communiqué fournit les données nationales sur les mises en chantier d'habitations sans les chiffres du Québec pour permettre d'évaluer l'impact de la pandémie de COVID-19 là où le RMCA a été réalisé en avril et en mai.

La tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 196 750 en mai 2020, en baisse par rapport à celle de 198 644 enregistrée en avril 2020. Si l'on exclut le Québec, la tendance se situait à 151 072 en mai 2020 et elle était en baisse par rapport à celle de 155 600 enregistrée en avril 2020. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations.

« En dehors du Québec, la tendance nationale des mises en chantier d'habitations a diminué en mai, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. La hausse des mises en chantier de logements collectifs en Ontario et dans les provinces de l'Atlantique a été contrebalancée par une baisse en Colombie-Britannique et dans les Prairies. Nous nous attendons à ce que les mises en chantier à l'échelle nationale continuent de diminuer à court terme, ce qui reflète l'impact des mesures liées à la COVID-19. »

Étant donné la grande variabilité des chiffres estimatifs mensuels, la SCHL tient compte de la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché de l'habitation canadien. Dans certaines situations, il pourrait être trompeur de n'analyser que les données désaisonnalisées annualisées (DDA), car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre.

Dans l'ensemble des régions du Canada sauf le Québec, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations a connu une baisse de 20,4 % en mai par rapport à avril. Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 21,6 % en mai. Toujours en milieu urbain, il a diminué de 27,2 % dans le segment des logements collectifs, et de 3,9 % dans celui des maisons individuelles.

Dans les régions rurales, sauf celles du Québec, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d'habitations est estimé à 7 772.

Des données provisoires sur les mises en chantier d'habitations, en français ou en anglais, sont également diffusées sur le site Web et le Portail de l'information sur le marché de l'habitation de la SCHL. Nos analystes peuvent également fournir d'autres observations sur leurs marchés respectifs.
 
Vign_Logo-schl
Réseau ConstruNet © 2020