Page d'accueilAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
Bâtir ensemble avec des solutions
innovantes, performantes et durables !
 
Vign_1_CAPTURE_IMAGE
 
Vign_SCHL

Montréal : Nouvelles inscriptions en baisse depuis 2016

Le 10 juillet 2019 
  
Ces dernières années, le nombre de propriétés inscrites sur le marché de la revente de Montréal a constamment diminué. Depuis 2016, on observe une baisse annuelle de 4 à 7 %, ce qui limite l’offre de logements.

L’offre limitée, accompagnée d’une demande accrue, a entraîné une surchauffe du marché de l’habitation à Montréal. (Une surchauffe survient quand l’écart entre la demande [les ventes] et l’offre [les nouvelles inscriptions] est relativement faible sur le marché de la revente.)

Le dernier numéro du Marché sous la loupe (MSL) de Montréal examine les tendances des nouvelles inscriptions depuis 2004 et les raisons de la baisse récente de celles-ci.

La forte demande réduit le nombre d’habitations disponibles

En 2016 et 2017, la baisse des nouvelles inscriptions était principalement attribuable à la diminution du nombre de maisons unifamiliales à vendre. En 2018, par contre, la baisse s’expliquait surtout par le nombre réduit d’inscriptions de copropriétés.

On peut expliquer la baisse notamment par la forte demande sur le marché de l’immobilier. Autrefois, les propriétés existantes pouvaient être mises en vente plus d’une fois au cours d’une année parce qu’elles avaient du mal à trouver preneur. Ces dernières années, c’est beaucoup moins le cas.

La diminution de la construction influe aussi sur l’offre

Un autre facteur qui réduit le nombre d’habitations disponibles est le ralentissement de la construction. Ces dernières années, la construction de maisons unifamiliales et de copropriétés a relativement diminué. Cela signifie que moins de logements peuvent être revendus par leurs acheteurs initiaux. 

Les promoteurs vendent plus de copropriétés par eux-mêmes

Le nombre de copropriétés neuves vendues par des courtiers immobiliers a nettement diminué en 2018, surtout sur l’île de Montréal. La forte demande et la vigueur du marché qui en découle peuvent avoir encouragé les promoteurs à vendre leurs unités eux-mêmes.

Il faut savoir que les copropriétés qui ne sont plus entre les mains de courtiers ne sont pas considérés comme de nouvelles inscriptions selon le calcul des inscriptions sur le marché de la revente.

Impact à venir sur le marché de l’habitation

En raison de ces facteurs, on peut difficilement prévoir une hausse des nouvelles inscriptions, du moins à court terme. Si la demande demeure forte, la pression sur les prix devrait rester constante, et l’abordabilité, un enjeu.

Vous voulez en savoir plus? Lisez le rapport complet en cliquant sur ce lien 
Nous joindre
Vign_3737-Cremazie-Wide-angle

Réseau ConstruNet Inc.
3737 rue Crémazie est
Montréal, Qc   H1Z 2K4

Courriel : info@construnet.ca

Accès direct :

Réseau ConstruNet © 2019